Exposition « Artistes de la Fraternité algérienne 1963-2020 »

Dans A la une
24 Jan 2020

Œuvres de: Aksouh, Baya, Bénaboura, Benanteur, Bouzid, Guermaz, Issiakhem, Khadda, Jean de Maisonseul, Mammeri, Mesli, Martinez, Louis Nallard, Angel-Diaz-Ojeda, Mohamed Racim, René Sintès, Yellès, Zérati.

Dans le cadre de Passions algériennes 2020, le Centre Culturel Algérien de Paris, le Fonds Claude & France Lemand-IMA et le Musée de l’Institut du Monde Arabe ont souhaité rendre hommage au poète et critique d’art Jean Sénac (Algérie 1926 – 1973), algérien chrétien, socialiste et libertaire, fervent partisan de l’indépendance de l’Algérie et promoteur passionné de la jeune création algérienne littéraire et artistique, mort assassiné à Alger en août 1973. pour célébrer l’indépendance de l’Algérie, Jean Sénac avait organisé une première exposition, dont il avait écrit la préface du catalogue.

Elle regroupait 18 artistes, tous peintres, d’abord au Musée des beaux-arts d’Alger en 1963, puis au Musée des arts décoratifs de Paris en 1964. Jean Sénac l’avait appelée Peintres algériens, un titre qui sonnait comme le manifeste de la naissance et de l’existence d’artistes algériens, sans distinction d’origine.

Nous avons appelé cette nouvelle exposition « Artistes de la Fraternité algérienne 1963-2020 », pour témoigner à nouveau de l’esprit fraternel qui régnait après l’indépendance de l’Algérie entre les artistes issus de différentes générations, régions et communautés et rendre hommage à la passion et à l’action de Jean Sénac, qui avait écrit et publié des textes sur tous ces artistes devenus ses amis…

Commissariat d’exposition, Amina Far et Claude Lemand.